Societe histo

Blog d'aide aux entreprises et travailleurs

Comment devenir chauffeur VTC ?

Un chauffeur VTC n’est absolument pas un chauffeur de taxi ou un simple conducteur qui transporte des passagers. En effet, il a pour principale mission de transporter des particuliers dans le cadre de leur déplacement personnel, mais aussi professionnel. Il les conduit où ils le souhaitent uniquement après réservation. Sa voiture est généralement haut-de-gamme. Chauffeur VTC est donc un métier totalement différent de celui de chauffeur de Taxi. Il est donc important de savoir quelles sont les étapes à mettre en œuvre pour faire ce métier.

Avoir obtenu ou passé le permis B

Pour devenir chauffeur VTC, vous devez promettre de pouvoir assurer une course en toute sécurité. Pour ce faire, il est important d’avoir dépassé la période probatoire. Le seul moyen qui justifie cela est d’avoir un permis B en cours de validé depuis plus de trois ans. C’est le moyen de montrer que vous avez une bonne expérience de conduite. Si vous n’avez pas le permis, il faut tout d’abord commencer par prendre rendez-vous avec une auto école à Paris afin de pouvoir le passer.

Recevoir une formation au métier

Avant de pouvoir exercer le métier de chauffeur VTC, il est primordial de suivre une formation au sein d’un centre de formation spécialisé. Il va vous permettre d’apprendre les rouages du métier. En effet, vous allez pouvoir en savoir plus sur la réglementation qui s’applique aux différents modes de transports publics particuliers. Vous allez également avoir la possibilité d’apprendre toutes les règles de sécurité routière qui sont propres aux véhicules de transport. Par ailleurs, c’est aussi lors de cette formation que vous apprenez à faire vos caisses journalières et à trier toutes les dépenses propres à votre métier VTC. De plus, vous aurez l’occasion d’apprendre ou de revoir les bases du français et de l’anglais. Une fois que cette formation sera terminée, vous allez devoir passer un examen VTC. Il faudra donc obligatoirement le réussir pour avoir votre diplôme.

Être formé aux premiers secours

Il faut dans l’idéal avoir suivi une formation de secourisme pour VTC. Il s’agit plus précisément d’un stage de prévention et secours civiques de niveau 1. Le but est de vous former à accomplir tous les gestes de premiers secours pour venir en aide à un client en mauvaise santé. En effet, savoir prodiguer les premiers soins en toute circonstance n’est pas négligeable.

Obtenir la carte professionnelle VTC

Pour avoir le droit d’exercer l’activité de chauffeur VTC, il est indispensable d’avoir la carte professionnelle. Il est possible de la demander directement après avoir obtenu le diplôme de chauffeur VTC. Elle est vendue au prix de 60 euros. Il est possible de la payer en ligne sur le site de la préfecture. En cas de détention de carte professionnelle non valide, vous allez devoir payer une amende de 1500 euros.

Souscrire à une assurance de responsabilité civile

Ce type d’assurance vous permet d’être protégé dans le cas où vous seriez protégé pour des dommages et des blessures. Elle est donc obligatoire pour tous les chauffeurs de VTC qui exercent une activité en France. Vous devez donc faire des recherches pour trouver une police d’assurance qui propose une couverture d’assurance de responsabilité civile adéquate.

Faire partie du registre VTC

Pour pouvoir exercer ce métier, vous devez réaliser une inscription au registre transport avec chauffeur. Pour ce faire, il est primordial de fournir certaines pièces justificatives telles que : la carte professionnelle VTC, la carte grise de la voiture, l’assurance de responsabilité civile professionnelle, mais également l’extrait K-bis de votre société.

Devenir chauffeur VTC n’est pas compliqué, il vous suffit de comprendre quels sont les étapes indispensables à mettre en œuvre pour pouvoir exercer ce métier.

Leo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page