Societe histo

Blog d'aide aux entreprises et travailleurs

Légion étrangère : à quel salaire s’attendre en 2021 ?

Un corps de l’armée française permet aux jeunes français et étrangers de 17 ans à 39 ans et demi de s’engager pour la France : ce sont les légions étrangères. Pour devenir légionnaire, plusieurs conditions sont à respecter et nombreux tests doivent être validés. Une fois que vous avez rejoint votre régiment, toutefois, à quel salaire vous attendre ? Quelles sont vos conditions de vie au sein de la légion étrangère ?

Légionnaire, sergent-chef : un salaire en fonction du grade

Comme dans tout métier, plus vous évoluerez dans votre carrière, plus le salaire suivra. Au sein de l’armée, pourtant, il ne faut pas espérer négocier le montant de sa paie. Les chiffres sont établis, et chacun bénéficie du même salaire correspondant à son grade. À l’entrée de la légion étrangère, chacun est au même poste, celui de légionnaire. À ce niveau, le salaire net atteint 1380 euros. Toutefois, selon les situations, des primes peuvent se voir ajoutées à ce salaire de base. Ainsi, si le légionnaire effectue des missions à l’étranger, s’il est au sein des parachutistes ou s’il réalise des entraînements sur terrain, il peut recevoir des indemnités supplémentaires.

Par la suite, le salaire évoluera en fonction de son grade, à l’instar de l’armée française. Le légionnaire peut, à partir de deux ans de service, évoluer au grade de caporal, et au bout de cinq ans de service, comme caporal-chef. La suite du parcours suit la même logique, au bout d’un certain nombre d’années à un niveau de compétences, l’officier peut devenir sergent, sergent-chef, adjudant, adjudant-chef et major. Le sous-officier peut tout à fait, à terme, obtenir un rang d’officier. L’ensemble du processus est basé sur le mérite, grâce à de bons résultats aux examens techniques, pratiques et concours internes. Un capitaine atteint les 2100 euros nets, primes non incluses, par exemple, quand un général de brigade compte en moyenne 5100 euros mensuels.

Les conditions de vie d’un légionnaire

Si le salaire de base d’un légionnaire est de 1380 euros, plusieurs avantages s’ajoutent à cette rémunération standard. En effet, le soldat de la légion étrangère peut compter sur le logement, l’habillement et les frais de santé inclus. Ces bonus natures sont valables tant que le soldat est au grade de légionnaire et de caporal inclus, soit pendant deux à quatre ans de service. S’il est logé gratuitement, c’est aussi parce qu’il réside dans l’enceinte militaire et se met à disponibilité complète de son régiment.

Le légionnaire dispose toutefois de 45 jours de congés ouvrables par an et ses week-ends peuvent être libres s’il n’y aucun service de prévu. Pour les permissions, le soldat possède deux options. S’il est régularisé de situation militaire et possède une pièce d’identité de son pays d’origine, il peut sur autorisation du commandant faire ses vacances à l’étranger ou dans son pays. Autrement, il pourra notamment se rendre dans les centres de repos militaires à Marseille et La Ciotat. En quartier libre, il sera en uniforme, quand pour les permissions longues, l’habit civil peut être porté.

Pension militaire : prévoir sa retraite après son service

Engagé par un premier contrat de cinq ans, le légionnaire peut tout à fait continuer d’évoluer au sein de l’armée en continuant à s’engager. Une position de cadre pourra même lui être proposé. En travaillant pour l’État, il cumule au fil de ses années de service de quoi garantir sa retraite. En 2020, un membre de l’armée cotisait 11,10% sur son salaire pour les retraites militaires. C’est l’État qui complète avec une cotisation s’élevant à 126,07% en 2020.

La pension militaire se calcule de la même façon qu’une retraire fonctionnaire. Le montant dépendra ainsi du salaire des six derniers mois et la retraite sera à taux plein seulement si le nombre de trimestres nécessaires est validé. Pour le calculer, le légionnaire suit ce raisonnement : le solde des 6 derniers mois, multiplié par 75 % multiplié par le nombre de trimestres acquis divisé par le nombre de trimestres requis. Toutefois, contrairement au régime général, la retraite militaire se décide en fonctions des années de service. Depuis 2015, un officier peut prendre sa retraite au bout de 27 ans d’activité et un non-officier dès 17 ans de carrière.

Leo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page