Societe histo

Blog d'aide aux entreprises et travailleurs

Bonheur au travail en 2021: les entreprises repensent leur système de management

Du 20 au 26 septembre 2021, c’était la semaine mondiale du bien-être au travail. L’occasion pour toutes les entreprises de faire le point sur cette année pandémique difficile et de repenser leur système de management. Aujourd’hui, le bonheur au travail n’est plus une utopie, de nombreux professionnels ont compris qu’il s’agit en réalité de la condition sine qua non pour mener à bien leurs projets et conserver leur équipe.

Les certitudes bousculées par la pandémie

La pandémie a bousculé toutes les certitudes. Durant les différents épisodes de confinement, les Français ont eu le temps de méditer sur leur vie et de rêver à un autre avenir professionnel. De nombreuses entreprises se sont ainsi créées durant la crise sanitaire, des autoentrepreneurs qui souhaitent désormais vivre de leur passion.

Une introspection qui a également permis à certain de s’interroger sur le sens de leur travail et sur les répercutions qu’a celui-ci sur leur qualité de vie. Par ailleurs, des études indiquent qu’il n’y a jamais eu autant de démissions qu’en cette année 2021. Des décisions impactantes qui montrent à quel point les Français ont besoin d’avoir un travail équilibré, au travers duquel ils seraient plus heureux.

Les entreprises misent sur le bien-être au travail

Les entreprises constatent des changements dans les envies et les besoins de leurs salariés. Certaines repensent donc leur management de sorte à préserver leur bien-être. Selon une étude publiée par OpinionWay, datée de février 2021, 40 % des salariés interrogés révèlent que l’appréciation des collègues et l’ambiance au bureau sont les points les plus déterminants concernant leur bonheur au travail. De quoi se pencher davantage sur les relations humaines dans les locaux.

Pour pouvoir conserver leurs équipes et permettre à l’entreprise de grandir, certaines sociétés parisiennes décident de changer leur système de management. Encouragement, félicitations, moments de repos et de détente, de nombreuses études prouvent désormais que la productivité des salariés est bien plus importante lorsqu’ils apprécient eux-mêmes l’entreprise pour laquelle ils travaillent et lorsqu’ils sont récompensés pour le travail effectué.

Par ailleurs, si le bien-être au travail se construit dans les locaux des entreprises, certains professionnels ont compris qu’il était possible de consolider une équipe au travers d’activités extérieures. Dans de nombreuses villes de France et notamment à Paris, il existe de nombreuses opportunités de team building. Escape game, jeux de piste ou créations artistiques, les activités pour entreprises ne manquent pas ! Elles permettent de renforcer la cohésion de l’équipe, de la souder autour de l’entreprise, de réduire le stress lié au travail et, pourquoi pas, de découvrir ses collègues sous un autre jour.

La demande des salariés

Après plus d’un an de pandémie, les Français se montrent lassés et fatigués. Si la plupart des salariés ont quitté le télétravail pour rejoindre à nouveau les locaux de leurs entreprises, nombreux sont ceux qui essayent toujours d’allier vie personnelle et professionnelle. Des réflexions qui poussent les salariés à demander davantage de dispositifs au sein de l’entreprise pour améliorer le bien-être au travail :

  • Aménagement des horaires : les salariés français demandent plus de souplesse dans les aménagements de leurs horaires au travail.
  • Conseils ergonomiques : les salariés souhaitent également bénéficier de conseils sur la posture à adopter pour limiter les douleurs physiques au travail.
  • Augmentation salariale : les travailleurs sont très nombreux à demander un effort financier à leur entreprise.
  • Solutions de gestion du stress : près de la moitié des Français interrogés demandent également des solutions de détente et de méditation pour calmer au travail, le stress et les angoisses du quotidien.
  • Activités fédératrices : les salariés souhaiteraient davantage d’évènements pour favoriser la cohésion d’équipe et mettre fin à l’isolement (voir précédemment les activités team building).
  • Enfin, les travailleurs aimeraient pouvoir être davantage au télétravail, à raison de 2 ou 3 jours par semaine.

Leo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page