Menu Fermer

Comment remplir un chèque étape par étape ?

Personne et chéquier

Le chèque est un moyen de paiement particulièrement populaire en France. L’Hexagone est le pays européen qui l’utilise encore le plus. Il faut dire que le chèque permet de différer ses paiements facilement contrairement à l’argent liquide et aux transactions numériques. Cependant, le chèque est aussi un moyen de paiement plus compliqué à utiliser, car il doit être rempli à la main par celui qui l’utilise. Un mauvais remplissage compromet la validité du paiement. Voici donc un guide étape par étape.

Indiquer le montant en lettres

La première chose à faire pour remplir correctement un chèque, c’est d’inscrire le montant que vous souhaitez payer en toutes lettres. Pour cela, vous devez utiliser les deux premières grandes lignes sur la partie gauche du chèque. La première ligne est souvent un peu plus courte que la seconde et fait généralement suite à la fin de la formule « Payez contre ce chèque en euros » ou quelque chose de similaire.

Pour remplir le montant en toutes lettres, il n’est pas nécessaire de connaître parfaitement les règles d’orthographe encadrant l’écriture des chiffres et des nombres. Faites attention cependant à ce que le montant soit compréhensible et à ne pas utiliser de chiffres. À la fin du montant, vous n’êtes pas obligé d’ajouter « euros », sauf s’il y a également des centimes.

Exemple : Pour payer 40,30 €, écrivez « quarante euros et trente centimes ».

Indiquer le montant en chiffres

Après avoir inscrit le montant en toutes lettres, vous devez l’inscrire en chiffres. Cela permet une double vérification. Ainsi, la moindre différence entre les deux inscriptions dédiées au montant vaudra l’annulation du chèque. Cependant, certaines banques acceptent de faire prévaloir la mention en toutes lettres en cas de doute. Soyez donc bien vigilant.

Indiquez le montant en chiffre dans le cadre situé en haut à droite du chèque et presque toujours précédé du sigle « € ». Ici, rien de bien compliqué, contentez-vous d’inscrire le montant et d’ajouter une virgule avant les centimes si nécessaire. Ici, vous pouvez ajouter le sigle de l’euro après le montant, mais ce n’est pas obligatoire.

Indiquez le bénéficiaire du chèque

Cette étape est l’une des plus importantes et le bénéficiaire y sera très attentif. On l’appelle aussi « renseigner l’ordre ». Sur la ligne juste au-dessous de celles sur lesquelles vous avez inscrit le montant en toutes lettres, vous devez ajouter le nom du bénéficiaire du chèque. C’est seulement à cette condition qu’il pourra le présenter à sa banque et recevoir un paiement en échange.

Cette ligne est aussi grande que les autres et elle est toujours précédée de l’inscription « À » pour préciser qu’il s’agit de la zone dédiée au bénéficiaire. Dans certains cas, il est possible de laisser cette zone vierge pour permettre au bénéficiaire de renseigner lui-même l’ordre du chèque. C’est notamment utile quand vous payez une entreprise et que vous ne connaissez pas son nom légal exact.

Indiquer le lieu et la date de rédaction du chèque

Ces deux indications se trouvent justes au-dessous du cadre dans lequel vous avez indiqué le montant en chiffres. La première ligne est précédée de la mention « À » et celle juste au-dessous de la mention « Le ».

Ces deux lignes sont très importantes, car elles vous permettent de renseigner le lieu et la date de rédaction du chèque. Contentez-vous d’inscrire le nom de la commune où vous vous trouvez sur la première ligne. Puis, indiquez la date à laquelle vous rédigez le chèque sur la deuxième ligne.

Le nom de la commune permet de déterminer l’identité du tribunal de commerce en charge de régler un litige s’il y en avait un au sujet du chèque en question. La date permet de déterminer la durée de validité du chèque (6 mois à partir du jour de rédaction). Évidemment, il est possible d’inscrire la date que vous souhaitez sur le chèque. C’est très pratique pour s’assurer que le chèque ne sera pas encaissé avant un certain temps.

Pour finir, signez le chèque

La dernière étape consiste à signer le chèque. Il est recommandé de la garder pour la fin, car sans elle, le chèque n’est pas valable. Or, si vous faites une erreur de rédaction et que vous recommencez, le premier chèque ne doit pas être valable pour éviter tous risques de vol.

Pour signer, il suffit d’apposer votre signature au-dessous du lieu et de la date, juste après la mention « signature » si elle est indiquée. Si rien n’est indiqué, utilisez simplement l’espace vide en bas à droite du chèque.

Comment encaisser un chèque quand on est bénéficiaire ?

À l’inverse, si vous êtes bénéficiaire d’un chèque, commencez par vérifier qu’il a été correctement rempli en suivant le guide que nous venons de présenter. Ensuite, retournez le chèque et inscrivez les informations suivantes sur le dos : numéro de votre agence bancaire, numéro de votre compte en banque et votre signature personnelle.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à vous rendre en agence pour déposer votre chèque. Les démarches varient légèrement d’une banque à l’autre, alors renseignez-vous auprès d’un conseiller. La seule démarche constante est l’inscription des informations précédemment indiquées pour s’assurer que le chèque ne se perde pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *