Societe histo

Blog d'aide aux entreprises et travailleurs

Les fonds de pension en passe d’investir en ETF ?

Certaines tendances, que l’on estimait éphémères ou réservées aux plus passionnées, finissent par s’ancrer véritablement dans les habitudes. C’est le cas de la cryptomonnaie. Dans les dernières années, cette monnaie virtuelle s’est fait une place auprès d’un nombre croissant d’acteurs. Les derniers tentés par cet investissement ? Les fonds de pension. Ces organismes, chargés de l’épargne salariale sont, en effet, restés attentifs à l’évolution des ETF. Petit tour d’horizon.

L’investissement ETF fait un bond en avant

Les cryptomonnaies se popularisent de jour en jour, se créant une place dans tous les secteurs. Le milieu de l’art, déjà, en développant les NFT. Les gouvernements, aussi, de nombreux d’entre eux développant leur propre monnaie virtuelle. La Chine a été le premier pays à se lancer, au printemps 2021. Ce sont déjà 62 milliards de yuan échangés en transaction numérique. Le Salvador, lui, a préféré tout miser sur une cryptomonnaie déjà existante. Le pays inclut depuis quelques semaines le Bitcoin comme monnaie officielle.

Cette association importante au Bitcoin détonne avec la plupart des décisions gouvernementales ailleurs. Les organismes sont, en effet, souvent encore méfiants de la cryptomonnaie et ses dérivés. D’importants changements sont toutefois en cours, notamment au sujet des ETF. Cela commence avec les États-Unis, cette fois, qui ont autorisé le lancement d’un ETF Bitcoin sur les contrats à terme. Les actifs, devenus légitimes, se sont envolés. De nombreuses personnes se sont alors penchées sur l’investissement ETF, conseillées par des experts financiers au sujet de ces trackers en bourse. Tout particulièrement, les fonds de pension.

Les fonds de pension intéressés par les ETF

L’investissement ETF semble, en effet, tenter de plus en plus d’acteurs. Les fonds de pension, chargés de l’épargne salariale, sont parmi les grands intéressés. Dans quelques années, de fait, la moitié sinon la totalité des actifs de cette épargne pourrait bien se faire depuis des fonds virtuels. C’est, en tout cas, les prévisions que laisse entendre une étude parue en octobre 2021. Selon celle-ci, 45 des 50 fonds de pension britanniques et américains possédant un capital supérieur à 80 milliards de dollars envisagent sérieusement un investissement en crypto dans leur plan quinquennal.

En Corée du Sud, le cap est déjà passé. Un premier fonds de pension s’est, en effet, lancé dans l’investissement ETF. Cela malgré un durcissement des lois autour de la cryptomonnaie en Corée du Sud. Le gouvernement cherchant à restructurer ce secteur. Peu surprenant toutefois que ce pays soit parmi les premiers à basculer un fonds de pension en cryptomonnaie. Les Coréens représentaient la majorité des investisseurs Bitcoin lors de l’essor de la monnaie, malgré leur petit nombre d’habitants. En place des chèques et cartes bleues, les paiements par téléphone depuis des portefeuilles virtuels s’instaurent dans les habitudes.

Comment ce fonds sud-coréen s’est lancé dans la crypto ?

C’est l’Association coréenne d’assistance mutuelle entre les professeurs et le personnel qui s’est lancée la première dans l’investissement ETF. Ce fonds d’épargne pour les scientifiques et les enseignants espère investir dès le premier semestre de 2022 dans des ETF locaux. Selon les changements législatifs autour de la cryptomonnaie à venir et les opportunités, cet investissement pourrait aussi se faire sur une plateforme étrangère. La valeur investie par le fonds n’est pas encore déterminée. Pourtant, leur projet de placer leur épargne dans des fonds en cryptomonnaie vient d’une enquête bien réfléchie.

Le fonds a effectué des recherches indépendantes afin d’évaluer l’évolution de l’investissement ETF. Leurs résultats tendent à montrer la popularité croissante de ce type d’investissements. L’espoir est grand pour les spécialistes de la cryptomonnaie. Des gestionnaires de fonds, en effet, avaient déjà tentés avant de changer d’avis, au vu de la mauvaise image de ces fonds en Corée. Leur essor, pourtant, change la donne et encourage de nouveaux acteurs à s’y placer. C’est le cas, par exemple, de la compagnie coréenne influente HYBE. Ces derniers ont même révélé dans leur plan annuel 2021 un nouveau pan dédié à l’investissement crypto et NFT.

Leo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page