Societe histo

Blog d'aide aux entreprises et travailleurs

Comment ouvrir un compte bancaire en tant qu’entrepreneur ?

Au lancement de son activité en tant qu’entrepreneur, de nombreuses obligations administratives s’imposent. Une des questions principales se pose, évidemment, autour des financements et des comptes en banque. Il y a, en effet, des impératifs à respecter avant de se lancer dans son projet. Le professionnel devra commencer par choisir le bon compte en banque pour son activité. Le choix portera dans un premier temps entre un compte personnel ou professionnel, mais il faudra aussi s’attaquer à trouver la banque adaptée à son profil. De nombreuses propositions digitales, après tout, viennent diversifier le marché bancaire. Quelles sont les procédures pour un entrepreneur ?

Est-il obligatoire d’avoir un compte professionnel ?

Un statut d’entrepreneur implique généralement une entreprise, une micro-entreprise ou, du moins, des fonds. Des sous vont donc être engagés, qu’ils soient perçus ou dépensés. Pour les mettre en banque, le professionnel s’interroge ainsi sur le meilleur parcours bancaire à choisir. Contrairement à ce qu’il pourrait s’imaginer, toutefois, un entrepreneur ne doit pas nécessairement mettre son activité sur un compte professionnel. Il y a des obligations, toutefois, qu’il doit suivre pour rester dans la légalité vis-à-vis de la banque et de l’État.

Ces obligations sont déterminées par une loi, mise en application depuis le 1er janvier 2015. Cette dernière détermine deux points :

  • le professionnel doit posséder un compte ouvert spécifiquement pour son auto-entreprise ;
  • il dispose d’un délai d’un an depuis la date de création de son activité pour ouvrir le compte.

Toutefois, depuis la loi du 22 mai 2019, seules les activités professionnelles dont le chiffre d’affaires annuel est supérieur à 10 000 € impliquent l’ouverture d’un compte à part entière. Par facilité fiscale et comptable, cependant, il est recommandé d’avoir un support dédié à son auto-entreprise dans tous les cas. La loi, par ailleurs, n’impose en aucun cas que le compte ouvert soit un compte professionnel.

Banques traditionnelles ou néobanques : que choisir ?

Le statut d’auto-entrepreneur continue d’inquiéter certaines des banques traditionnelles. De fait, au lancement de son projet, de nombreux professionnels envisagent les propositions digitales sur le marché. Ces dernières sont en forte hausse, leur essor continuant de prouver l’intérêt du public pour des solutions numérisées. Pour un entrepreneur, ces banques en ligne et néobanques se révèlent souvent plus avantageuses. Elles ont l’avantage, généralement, de proposer des frais moins importants ou des services moins chers. Des experts facilitent d’ailleurs la prise en main de ces banques digitales sur le marché, par exemple en étudiant les avis sur N26 en 2021.

Lorsque l’entrepreneur fait son choix de banque, il doit se pencher sur quelques critères principaux :

  • est-ce que la banque propose un compte professionnel ?
  • quels sont les tarifs proposés par la banque – certaines néobanques offrant des comptes professionnels gratuits ?
  • le compte permet-il de bénéficier de services suffisants à son activité professionnelle, tels que les moyens de paiement ou la gestion des chèques ?
  • la banque propose-t-elle des accompagnements supplémentaires, tels que du conseil de gestion ?

Compte personnel ou professionnel : que choisir en tant qu’entrepreneur ?

L’ouverture d’un compte séparé pour son activité est essentielle, même si elle n’est pas obligatoire. Tous les entrepreneurs en arrivent ainsi à s’interroger sur le type de compte qu’ils doivent sélectionner. À savoir, peu importe le compte ouvert, le professionnel est autorisé à se rémunérer depuis ce compte dédié vers son compte courant. Les banques, dans la majorité des cas, redirigeront toutefois les clients vers des comptes professionnels. Ces derniers permettent, en effet, d’avoir un ensemble de services au nom de l’auto-entreprise.

Si l’entrepreneur souhaite avoir une carte bancaire ou réaliser un crédit au nom de sa boîte, par conséquent, il devra s’orienter vers ce type de comptes. Quelques banques proposent, en plus de ces deux schémas classiques, un compte en banque conçu spécialement pour les auto-entrepreneurs.  Ce compte pour auto-entrepreneur n’impose pas de revenus fixes, offre une gestion simplifiée et garantit certains services bancaires à des frais avantageux. Le professionnel n’aura plus qu’à promouvoir sa micro-entreprise et lancer son activité.

Leo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page